Le ms 654 de Chantilly, ou qu’est-ce qu’on rigolait au Moyen Âge…

Je ne ferai pas l’injure au lecteur de revenir sur l’histoire du château de Chantilly, qui a appartenu aux Montmorency avant d’être la grande résidence de prestige des Condé et – important pour ce dont je vais parler – le château du très savant, très riche et très bibliophile duc d’Aumale, fils de Louis-Philippe d’Orléans.

L’infatigable Léopold Delisle a rédigé une introduction au catalogue de la bibliothèque, qui comprend, en sus du cabinet du duc d’Aumale, des collections anciennes et de bibliophilie et de très importantes archives, dont certaines viennent des princes de Condé. Tout ceci est très bien présenté sur le site de ladite bibliothèque, qui a été excellemment mise en valeur ces dernières années par son conservateur Emmanuelle Toulet.

600px-Chantilly3_tango7174

Le cabinet des livres du duc d'Aumale.
Photo de Tango7174 (CC-BY-SA)

Je ne parle ici de cette bibliothèque que pour un unique détail mais qui me semble très intéressant. Il se trouve en page d’accueil du site.

En effet, parmi les manuscrits médiévaux conservés à Chantilly, on trouve un recueil de devinettes médiévales, écrit en français sur parchemin, en Flandre (Gand ou Bruges), vers 1470 : le ms 654. Ce manuscrit peut/doit bien sûr être considéré avec l’oeil du scientifique : la présentation qui en est faite sur le site est sérieuse et cite de manière rigoureuse les études qui lui ont été consacrées. Bref, le travail du conservateur a été accompli.

Mais, au-delà, ce type d’ouvrage peut intéresser, voire simplement amuser, un public beaucoup plus large. Le type de public familial qui vient visiter le château de Chantilly le dimanche ou qui s’extasie – avec raison – sur la beauté du cabinet du duc d’Aumale. Chaque devinette a donc été numérisée à part, transcrite et est proposée à la sagacité des visiteurs du site.

Certaines devinettes sont très drôles, les lecteurs prendront plaisir à lire de l’ancien français (dans une bâtarde facilement déchiffrable par un débutant), ils sont actifs et trouvent sur le site quelque chose qu’ils ne trouvent pas ailleurs. Bref, cette vulgarisation intelligente s’appuyant directement sur les fonds conservés me semble une excellente idée et une pleine réussite.

On aurait même pu penser à une mise en ligne progressive (une devinette par jour avec accès aux archives) et un fil RSS pour voir si le ms 654 peut concurrencer xkcd ou phd comics et tenir en haleine le lecteur pendant les semaines nécessaires à la diffusion de ses 523 devinettes…

1 Response to “Le ms 654 de Chantilly, ou qu’est-ce qu’on rigolait au Moyen Âge…”


  1. 1 Mag DL 29 octobre 2009 à 08:59

    C’est en effet une excellente idée, qui gagnerait à être davantage connue. Il y en a qui ont de la chance d’avoir des recueils de blagues clef en main ! Dans le même genre, je réfléchis pour mon service à organiser en ligne un « Cluedo Archives » à partir d’une vieille affaire criminelle dont on dévoilerait les différentes pièces une à une, joignant la paléographie à l’attrait du mystère. Reste à trouver l’affaire ad hoc ! … et à assurer la mise à jour régulière, c’est peut-être ce qui a freiné Chantilly pour faire une mise en ligne progressive : pas le droit de repousser d’un jour, sous peine de frustrer les lecteurs haletants !
    Merci en tout cas d’avoir fait connaître cette initiative.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

%d blogueurs aiment cette page :