Partager l’expertise

« Can you help? » n’est pas seulement le cri du touriste à la sortie du métro Palais-Royal – Musée du Louvre.

C’est également celui du bibliothécaire/bibliographe/chercheur qui a épuisé l’ensemble de la littérature spécialisée, est allée jusqu’à dépouiller les périodiques finnois de l’Entre-deux-guerres et se trouve obligé de confesser son impuissance. Et de faire appel à la cantonade afin de trouver de l’aide. Encore faut-il que la cantonade soit suffisamment nombreuse afin d’augmenter les chances de tomber sur la personne qui possède la réponse.

C’est pourquoi le site d’une grande association internationale est un endroit idéal. Cerl a donc depuis un certain temps mis en place une page spéciale destinée à ce type de requêtes.

Un exemple : vous tombez sur un tampon de ce type

Tampon G avec couronne (Photo : Renae Satterley)

La partie est bien mal engagée car, quand bien même vous pouvez indiquer dans quel livre vous avez tiré la photo, les indices sont minces et nombreux les noms de famille commençant par « G ». En désespoir de cause, vous postez la requête sur Cerl et là, miracle, il existe à la British Library un Guilford Project qui travaille sur les manuscrits de Frederick North, 5th Earl of Guilford, bibliophile et lettré romantique. John Goldfinch, qui s’occupe de l’ISTC à la British, met la personne sur cette voie et le tampon est rapidement identifié comme celui de la bibliothèque des comtes de Guilford (probablement Frederick).

Le système, qui fonctionne déjà depuis un certain temps, a récemment pris une nouvelle forme (2.0, si j’ose dire) avec possibilité pour les personnes intéressées de se créer un compte afin de se loguer et de participer à une discussion. Le système inclut une recherche en plein texte sur l’ensemble des pages et des discussions. Il s’agit finalement ni plus ni moins que d’un service de référence en ligne spécialisé et en vase clos.

Comme tous les systèmes communautaires, cela ne peut fonctionner que si le nombre de personnes jouant le jeu est suffisamment élevé mais, à l’heure où on accorde de plus en plus d’importance aux provenances, il serait dommage de n’y jeter pas un oeil de temps en temps.

0 Responses to “Partager l’expertise”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




janvier 2010
L M M J V S D
« Déc   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

%d blogueurs aiment cette page :