Au salon du livre, le livre ancien comme élément de « prestige »

L’information a circulé sur la très utile liste de diffusion Bibliopat (merci à Raphaële Mouren, maître de conférence à l’enssib) : le salon du Livre allait s’ouvrir au livre ancien ! Nouvelle excellente ; joie de voir ce milieu s’ouvrir à des enjeux nouveaux et plus scientifiques : le livre ancien d’une part et les nouvelles technologies de l’autre.

Las, il semble que la seule idée qu’on a ici du livre ancien, c’est ces belles étagères remplies de reliure de cuir qui permettent de faire joli dans la bibliothèque de l’appartement bourgeois de Grand-Père. À quoi peut bien servir un livre ancien à part montrer que l’on possède un statut social ? Ce n’est ni plus ni moins qu’un Pléiade amélioré : le moyen de recréer un décor qui pose son homme comme « cultivé ». Comme tout est prévu, le livre d’artiste est également convié : l’homme cultivé peut s’encanailler jusqu’à fréquenter l’art contemporain.

Le « plan com’ » vaut le coup d’œil, vous plongeant directement dans les plus mauvaises pages d’un magazine trendy… Vous pourrez donc rejoindre « un espace exclusif » (exclusif de quoi, grands dieux ?) afin de « tourner les pages de l’Excellence, hors du temps » (pauvres de nous qui tournions tournions stupidement, en 2012, les pages de livres eux-mêmes souvent datés…).

Je ricane mais recommande tout de même fortement au vrai amateur d’aller y jeter un coup d’œil, il y apprendra certainement beaucoup. Par exemple, moi, j’ai appris qu’il existait des « manuscrits à tirages limités » : je suis fort curieux de savoir comment on « tire » un manuscrit et comment il en peut exister plusieurs exemplaires.

Cette organisation est soutenue par le musée des Lettres et Manuscrits et la revue qui lui est liée, Plume. Je n’en dirai pas plus ici puisque ces derniers ont naguère menacé de porter plainte pour diffamation contre moi, après que j’avais analysé leur modèle économique.

Et pour assister à un beau salon du livre ancien avec des marchands qui savent de quoi ils parlent, celui du Grand Palais vous accueillera fin avril ; avec en sus toute une partie consacrée à l’estampe et une exposition organisée par une bibliothèque invitée chaque année (dernièrement : la bibliothèque municipale d’Albi, la bibliothèque interuniversitaire de Santé, la bibliothèque littéraire Jacques-Doucet). Ou, dans une ambiance bon enfant, moitié libraire d’ancien, moitié bouquiniste, le parc Georges-Brassens (Paris 15e) tous les week-ends.

5 Responses to “Au salon du livre, le livre ancien comme élément de « prestige »”


  1. 1 GH 7 janvier 2012 à 07:13

    Il y a de quoi rire effectivement. Je n’ai pas eu vent de la petite histoire précédente et de la menace de procès. N’ayant pas accès au billet du blog incriminé je peux difficilement me faire un avis. Je parierais quand même que la menace était du bluff. Eolas a produit deux bons billets sur la question : « blogueurs et responsabilité reloaded » et « que faire quand on reçoit un courrier d’avocat ? ». J’ajoute que demander conseil à un avocat est généralement gratuit (je parle d’expérience).

    • 2 RM 7 janvier 2012 à 18:36

      Oui, des avocats et une amie juge à qui j’avais alors demandé conseil m’ont répondu que j’avais 95% de chances de gagner le procès si procès il avait dû y avoir… mais ces gens-là sont riches : ils peuvent se permettre de perdre un procès sans que ça les dérange ; alors que moi, même en le gagnant, si on ne me rembourse pas les frais de justice, ce sera difficile… Difficile rencontre de la liberté d’expression et de la puissance de l’argent.

  2. 3 FQ 7 janvier 2012 à 16:30

    Il s’agit surtout d’aligner les mots-clés pour plaire aux nigauds.

    Les traiter d’« esthètes », d’« amoureux des arts et lettres », de « bibliophiles » et de « VIP » ; les inviter dans un « écrin de prestige », un « îlot patrimonial », un lieu « soigné », « exclusif », « haut de gamme », « raffiné », « se démarquant » ; leur promettre d’y voir ce qu’il y a « de plus rare et précieux », d’« unique », d’« exceptionnel », « de collection », des « tirages limités », des « éditions originales dédicacées ». D’où, sans doute, des non-sens comme « exclusif » ou « manuscrits à tirages limités ».

    L’important, c’est de placer le mot.

    Cela pourrait faire un exercice assez marrant : vendre du cassoulet avec les mêmes mots-clés, ou des capotes.

    En fait, il faudrait lancer un concours d’exercices de style à la Queneau à partir du texte de l’annonce…

    Le gagnant remporterait un livre des éditions Jean de Bonnot.

  3. 4 missycornish 6 mars 2012 à 17:12

    Je remarque que vous critiquez regulierement les « les bourgeois » et l’edition la Pleiade, que lui repprochez-vous exactement? N’est-ce pas la une nouvelle forme de snobisme? Et les editions Jean de Bonnot?
    Pourquoi avoir tant de mepris pour les bourgeois?

    • 5 RM 6 mars 2012 à 19:17

      Je doute de la pertinence du concept de « bourgeois », c’est une facilité de langage.
      Je suis bien loin de détester la Pléiade : les éditions sont souvent très bonnes (pour les récents) et l’idée d’intégral est très intéressants (bien des textes ne seraient pas réédités, en tout cas pas avec cette visibilité, sans cela). Après, il est certain que bien des gens les achètent comme signe extérieur de culture et non pour les lire, ce qui est un peu dommage (mais intéressant quant au rapport actuel au livre).
      Jean de Bonnot est bien pire car c’est moche et les éditions ne sont pas bonnes.
      Aucun mépris pour quiconque : juste un peu marre que des béotiens nous donnent des leçons, en particulier sur Internet, en passant pour « le monde de la culture ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




janvier 2012
L M M J V S D
« Sep   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

%d blogueurs aiment cette page :