Archives de novembre 2012

L’héraldique est partout

Article qui n’est pas directement lié au patrimoine écrit mais qui démontre l’importance d’une connaissance minimale de l’héraldique pour déchiffrer le monde symbolique qui nous entoure… et aussi parce que c’est amusant et que je me rends compte que c’est peu connu.

Savez-vous que les pièces jaunes (de 10, 20, 50 centimes d’euros) sont en réalité bleu-blanc-rouge ?

Ben oui, regardez :

Pièce de 10 centimes d'euros française, revers

Pièce de 10 centimes d’euros française, revers

En héraldique, on dispose d’un nombre limité de couleurs. En gros (il y a en plus des couleurs rares), on a quatre « émaux » (bleu, rouge, vert, noir ; appelés azur, gueules, sinople et sable) et deux « métaux » (jaune et blanc ; appelés or et argent). Comme l’estampe ne permet pas (enfin si, mais c’est compliqué) d’imprimer en couleur (et on a le même problème pour les sceaux, pour la gravure sur pierre etc.), on a pris l’habitude dans les livres anciens de symboliser chacune des couleurs héraldiques par des hachures dans un certain sens (horizontal pour azur, vertical pour gueules, les deux pour sable, en diagonal de gauche à droite pour sinople etc.).

Hachures représentant l'azur (bleu)

Hachures représentant l’azur (bleu)

Hachures représentant le gueules (rouge)

Hachures représentant le gueules (rouge)

Revenons à notre pièce de monnaie : nous avons donc

  • des hachures horizontales à gauche représentant l’azur (bleu) ;
  • rien au milieu représentant l’argent (blanc) ;
  • des hachures verticales à droite représentant le gueules (rouge).

Bref, un joli drapeau tricolore.

Voici donc comment, en bon historien, vous verrez désormais ces pièces

Pièce de 10 centimes en vraies couleurs

Pièce de 10 centimes en vraies couleurs

Solution assez élégante que cette discrète mise en couleur.


novembre 2012
L M M J V S D
« Oct   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930