Fusion de la BIUM et de la BIUP

Il était inéluctable que la loi LRU sur l’autonomie des universités ait des répercussions sur le paysage des bibliothèques. En première ligne, le statut complexe des bibliothèques inter-universitaires.
Déjà, on voyait des OPA rampantes de certaines universités sur ces bibliothèques : le SCD médical de Paris 6 (pardon, la youpihémci) a ainsi fusionné avec la Bibliothèque inter-universitaire scientifique de Jussieu (BIUSJ) pour créer la BUPMC.
Et il est évident que les Bibliothèques inter-universitaires de médecine (BIUM) et de pharmacie (BIUP) sont considérées avec une grande sollicitude par l’université Paris Descartes…

Viennent se surajouter à ces problématiques des questions de gestion des établissements, avec le souhait de rationaliser certains fonctionnements et de mutualiser certains services.
Et enfin, des questions purement ponctuelles de personnes ou d’opportunité.

Siège de l'université Paris Descartes. Au fond, la BIUM. Photo : iz.mendoza sous CC-BY-NC-SA

Siège de l'université Paris Descartes. Au fond, la BIUM.
Photo : iz.mendoza sous CC-BY-NC-SA


Ce sont sans doute ces trois raisons qui jouent aujourd’hui si la processus de fusion de la BIUM et de la BIUP est entamé. Car si la BIUM possède un public nombreux et propose des services modernes, il y a sans doute des choses à améliorer dans le fonctionnement de la BIUP et surtout dans les liens à établir entre les deux maisons. C’est ce que souligne Axel Kahn, président de l’université Paris Descartes, dans la lettre qu’il a envoyée au personnel des deux bibliothèques concernées : « La création d’une seule bibliothèque interuniversitaire de santé, compétente dans les domaines de la médecine, de la pharmacie et de l’odontologie, est à l’évidence de nature à améliorer la visibilité nationale et internationale de notre dispositif. De plus, la coordination des efforts dans tous les domaines permettra sans aucun doute de dégager des moyens nouveaux »

Mais aussi car la fusion intervient à l’occasion de la mutation de la directrice de la BIUP, partie prendre la tête du SCD de l’université de Rouen, ce que souligne également Axel Kahn.

Le directeur de la BIUM, Guy Cobolet, va donc prendre la direction de la nouvelle entité et deux directeurs adjoints seront chargés de ce qu’on appellera désormais les deux sites (celui de l’ancienne BIUM, rue de l’Ecole de médecine, dit « le Siège » car c’est le siège de la direction de l’université Paris Descartes ; et celui de l’ancienne BIUP, avenue de l’Observatoire). La réorganisation sera menée sous son autorité afin que la fusion soit effective au 1er janvier 2011.

Les fonds patrimoniaux des deux bibliothèques sont à la fois très importants et complémentaires ; Axel Kahn souligne leur « leur remarquable richesse patrimoniale ». L’éventuel rattachement du service de la BIUP au Service d’histoire de la médecine dirigé par Jean-François Vincent ne peut qu’être très bénéfique au travail scientifique sur les fonds, à la numérisation et au travail de signalement. La bibliothèque numérique Médica, qui est signalée dans Gallica, gagnerait ainsi en largeur thématique ; ce pourrait également être l’occasion de la repenser afin que de nouveaux outils (notamment d’accessibilité) ainsi que le mode texte systématique soient proposés, et l’interface rénovée.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 29 septembre 2009 à 10:57. Elle est classée dans Constitution des collections, Relation aux tutelles et taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

5 réflexions sur “Fusion de la BIUM et de la BIUP

  1. Le , tiphaine a dit:

    Ah, heureusement que je lis ton blog Rémi!jamais au courant de rien au-delà du périphérique….

  2. On n’a pas non plus été officiellement prévenus, je te rassure (ou pas). L’info vient de collègues desdites bibliothèques, qui ont reçu une lettre du président Kahn. Et comme personne ne leur a dit d’éviter de diffuser, je diffuse.

  3. Le , Omorand a dit:

    Moi, c’est sur Wikipédia que je l’ai appris, mais de toute façon la source est la même : RM.

    Donc heureusement que je lis Wikipédia, sinon je ne serais pas au courant non plus.

    Du coup c’est aussi une incitation à lire ce blog plus souvent, voire à le mettre en RSS si je me crée un fil.

  4. Le , izmendoza a dit:

    Thanks for the credit on the picture, Merci bcp!

  5. Reblogged this on adinfbu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :